La médiation familiale

deux personnes s'interrogent

La médiation familiale propose une autre voie dans le règlement de conflits souvent difficiles.

Il peut s’agir des ruptures, séparations et divorces, etc.

Elle permet de restaurer la communication et d’aider les personnes à trouver conjointement des solutions, avec l’aide d’un tiers.

 

La médiation : facultative ou obligatoire ?

Initialement, la médiation familiale était une procédure facultative. Mais la loi prévoit qu’elle soit obligatoire à Nantes, à partir du moment où une décision de justice a déjà été rendue.

Elle ne sera pas obligatoire dans certaines situations. C’est le cas des violences, en cas de motifs légitimes. De la même façon lorsque les parents sollicitent conjointement l’homologation d’une convention.

Déroulement de la médiation

La procédure de médiation ne peut commencer que si les personnes en litige sont présentes et sont d’accord pour y recourir. Elle repose sur différentes étapes.

Entretien d’information : Dans un premier temps, le médiateur convoque les parties pour un entretien d’information. Cette étape vise à leur présenter les problèmes abordés et les objectifs recherchés par la médiation à venir.

Cette phase de la procédure est gratuite et n’engage en rien les parties. L’une d’entre-elle peut donc mettre directement fin à la procédure.

Durée : Lorsque les parties souhaitent continuer la procédure, le médiateur les convoque une seconde fois dans le cadre d’un entretien de médiation familiale. Au cours de ces entretiens, le

médiateur organisera un dialogue entre les parties en tentant de rechercher un accord.

Le coût d’une médiation

La première séance est une simple séance de prise de contact et d’information. Elle est gratuite.

Si, à l’issue de cette dernière, vous ne souhaitez pas poursuivre, vous êtes libre de mettre un terme à la médiation et de revenir devant les tribunaux.

Le coût d’une médiation est réglementé si le médiateur est conventionné, c’est-à-dire titulaire d’un diplôme d’État et travaille au sein d’une association de médiation familiale conventionnée. Dans ce cas, en effet, le tarif, par séance et par personne, est fixé par un barème national, en fonction du revenu mensuel net de chaque participant (de 2 € à 131 € / personne la séance).

Les médiateurs libéraux, quant à eux, ne sont pas soumis à ce barème national et ne sont pas obligatoirement titulaires du diplôme de médiateur familial. Donc, ils s’établissent et facturent librement. Renseignez-vous sur leurs tarifs et leur formation avant de vous engager.

-
Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Scroll Up